Image default
Santé

L’assurance maternité pour la femme enceinte

Notez cet article

L’assurance maladie prenant en charge les femmes enceintes est créée afin que celles-ci puissent profiter des soins nécessaires. Concernant ces derniers, il s’agit de tous les frais médicaux, des visites avant et après l’accouchement, des différentes analyses, des contrôles biologiques, des échographies ainsi que du nombre de jours d’hospitalisation. La femme enceinte bénéficie de la prise en charge intégrale du programme de soins sauf si les montants convenus surpassent. Un avancement des frais lui est dispensé. Si elle veut être parfaitement remboursée, elle peut choisir la complémentaire santé qui lui convient.

La couverture maternité et la nécessité de déclarer la grossesse

Les femmes enceintes peuvent être assurées elles-mêmes ou couverts en étant les ayants droit d’un assuré. Lorsqu’une femme est enceinte, elle réalise au cours de sa grossesse divers contrôles médicaux, la couverture maternité l’exempte financièrement. Afin que le remboursement des soins médicaux soit profitable, le programme de suivi médical que l’assurance santé impose doit être respecté comme :

  • Déclarer la grossesse avant le troisième mois à partir de la date de conception que le médecin ou la sage-femme a défini avant de la transmettre à la boîte de couverture.
  • Contrôler la grossesse avant la 14e semaine et à partir de la 16e semaine jusqu’à ce que la femme accouche.
  • Réaliser les analyses biologiques prénatales et postnatales nécessaires.

Lorsque la déclaration est réalisée, la carte d’affiliation doit être mise à jour pour que la femme enceinte puisse bénéficier de l’assurance maternité.

La prise en charge lors de l’accouchement

L’assurance maternité prend en charge en intégralité l’accouchement sauf si les tarifs que la convention impose sont dépassés. Les dépassements d’honoraires sont supportés par la mutuelle. En ce qui concerne la prise en charge, il s’agit :

  • Du transfert de la femme enceinte à la clinique dans le cas d’une prescription du médecin
  • Des indemnités d’accouchement comme la césarienne ou la péridurale
  • Du séjour d’hospitalisation de moins de 12 jours à savoir les soins de la mère et du bébé, la chambre, les repas. Pour ce qui est du confort de la chambre, c’est l’assurée qui le prend en charge.
  • Du contrôle postnatal dans les deux mois après l’accouchement à savoir dix séances de rééducation abdominale et l’ensemble des soins et du suivi médical du nouveau-né jusqu’à ses 6 ans.

La prise en charge avant l’accouchement

Pour que la femme enceinte puisse éviter d’avancer ses frais médicaux, en présentant sa carte de membre, elle profite d’un tiers payant sur l’ensemble des soins convenus dans la prise en charge. Cette dernière s’applique jusqu’à la limite du tarif de convention. Dans le cas où la femme enceinte fait recours à un professionnel non conventionné, les dépassements d’honoraires seront à ses dépens ou aux dépens de sa complémentaire santé. Concernant cette prise en charge que la couverture santé appréhende, il s’agit :

  • Des sept visites prénatales indispensables à savoir celle avant la fin du troisième mois et celles à partir du quatrième mois jusqu’au jour de l’accouchement
  • Des trois échographies réalisées tous les trois mois desquelles 70% des deux premières sont déchargées et celle réalisée entre le 7e et le 8ème mois de grossesse est entièrement prise en charge.
  • Des sept ou huit séances préparatoires avant l’accouchement pour un entretien prénatal précoce ou normal que soit un médecin, soit une sage-femme dirige

Pour plus de détails, cliquez sur mutuelles santors

Leave a Comment